Optimiser une page pour le SEO : le moteur et l’internaute

Optimiser une page pour le SEO : le moteur et l’internaute

Optimiser une page pour le SEO : le moteur et l’internaute

Le référencement naturel, plus particulièrement le référencement naturel google est un ensemble de pratiques qui vont permettre à n’importe quel type de site web de mieux se positionner dans les résultats des moteurs de recherche. Les agences de référencement et les référenceurs indépendants effectuent sur le long terme des actions diverses pour y parvenir, un peu partout sur le web. Mais au départ il faut que le site est été construit de la façon la plus optimale possible pour que ce travail ait de bonnes chances d’être efficace. C’est ce que l’on appelle l’optimisation on site, c’est-à-dire sur le site lui-même. Chacune des pages du site est concernée et mérite que l’on s’y consacre de façon spécifique, parce qu’elle pourra se positionner elle-même de façon stratégique.

Penser en premier à l’internaute

La première chose à laquelle on doit penser, lorsque l’on construit la page d’un site web, c’est que son objectif est de cibler un ou plusieurs types d’internautes. Il faut penser à eux, à ce qu’ils aimeraient trouver à lire, à consulter, à acheter ou à apprendre… En bref il faut penser à leur proposer un contenu intéressant, qui retiendra suffisamment leur attention pour qu’ils restent sur le site et y aient envie d’y revenir.

Il convient en premier lieu de choisir le bon vocabulaire à employer, le style qui correspond à la façon de parler et de penser de ces lecteurs ou acheteurs potentiels. C’est une façon de les faire se sentir chez eux sur le site. C’est d’ailleurs ce que recherchent les internautes : qu’on leur adresse un message qui leur corresponde à eux, et pas aux autres et qu’on leur mette devant les yeux des contenus qui leur plaisent et qui leur soient exclusifs. Une fois cela décelé, le contenu de chaque page du site devra recevoir un traitement particulier : le texte devra être clair pour celui qui le lit, être aéré, et surtout riche en vocabulaire, celui de la thématique que cette page représentera vis-à-vis des autres pages du site, chacune apportant un complément aux autres, et la globalité des pages formant un tout unique et pertinent.

En fonction de la thématique du site, on peut choisir d’agrémenter le texte d’images, d’illustrations ou de vidéos. Celles-ci aussi mériteront que l’on réfléchisse à un choix précis : là encore il faut penser aux goûts des internautes, qui doivent retrouver une imagerie et des couleurs qui soient dans la même veine que le texte, c’est-à-dire qui correspondent à ce qu’ils aiment. Toutes les thématiques ne méritent pas que l’on place dans les pages du site des vidéos, alors ce n’est pas la peine d’en proposer si elle ne sont pas indispensables. Pour ce qui concerne les images, il vaut mieux en sélectionner peu mais qu’elles soient de qualité et qu’elles apportent un complément d’information au contenu rédactionnel.

De cette façon, si l’on a pensé à tous ces paramètres et que chaque page est bien construite, on peut avoir la chance de plaire aux visiteurs, ce qui aura pour conséquence qu’ils reviennent sur le site et que, de plus, ils puissent en devenir des ambassadeurs, qui le recommanderont à d’autres internautes, qui à leur tour pourront en drainer d’autres…

Puis penser aux moteurs de Recherche

Le « meilleur ami » des référenceurs est le robot (ou plutôt les robots) de Google, appelé Google bot. Celui-ci a pour fonction de parcourir en permanence le web, en passant par tous les sites pour lesquels on ne l’a pas bloqué – ce qui est une possibilité lorsque l’on n’est pas encore prêt à faire connaître son site web au reste du monde. Ainsi il va permettre d’indexer chacune des pages qu’il visite, c’est ainsi que l’on va pouvoir ensuite les retrouver dans les résultats de recherche après avoir saisi une requête correspondante. Ainsi chaque page et son contenu vont être répertorié. Le travail en SEO va consister à faire en sorte que cette indexation soit faite de la meilleure façon, pour la position d’une page dans les résultats (les SERP : search engine result pages).

Pour faire en sorte d’être bien vu de Google bot, il convient de respecter certaines conventions correspondant au code HTML que celui-ci va lire. En effet ce n’est pas le texte lui-même que le robot va lire, mais le code HTML qui s’affiche dans le navigateur grâce auquel on surfe sur internet, qu’il s’agisse d’Edge, de Firefox ou de Chrome ou d’un autre. Ce code possède une sorte de grammaire qu’il va falloir suivre point par point, pour être le plus lisible possible.

Or comme pour ce qui concerne le contenu rédactionnel de la page, il faut veiller à ce que le code soit clair et précis, sans fioritures inutiles. Une suffit d’appliquer la logique de construction et d’organisation identifiées par les instances comme le W3C (World Wide Web Consortium). Le texte tel qu’on le rédige, lui aussi répond à certains codes, comme les titres, les intertitres, les mots en gras ou italique…

Ainsi chaque page doit avoir un seul et unique titre, qui correspond à la balise < title>. C’est celle-ci qui doit contenir le mot-clé principal de la page, celui qui va identifier le contenu que l’on va y trouver, qu’il s’agisse du texte, des images ou des vidéos… Ensuite, le texte lui-même devra avoir son propre titre, qui correspond en HTML à < h1>. En toute logique, un texte n’a qu’un seul titre, donc la page ne comportera idéalement qu’une seule balise < h1>. Puis le reste du texte devra être organisé de façon classique, avec des paragraphes, des intertitres – balise < h2>, puis au niveau inférieur < h3>, etc. – et des parties de textes mis en forme, pour souligner leur importance ou leur spécificité : listes, gras, italiques…

Enfin, afin de donner une pertinence optimale à l’ensemble du site pris dans sa globalité, il sera avantageux de relier entre elles les pages qui peuvent se compléter, de façon à apporter un supplément d’information à l’internaute. L’idéal en plaçant la balise correspondante – < a href> – c’est de le faire sur un mot ou une expression qui soit pertinente par rapport au contenu de la page ciblée. C’est ce que l’on nomme le netlinking interne, lui aussi déterminant en matière de référencement naturel.

 

Comme on dit dans le métier, Y’a plus q’a…

Laisser un commentaire

Fermer le menu